Drones sous haute-tension

14/10/2016 - Actualité

Drones sous haute-tension

Vous connaissiez le drone preneur de photos, le drone pour filmer ses vacances, ou encore le drone militaire… Mais voilà, chaque jour, l’utilisation de ces machines volantes se développe, et de nouvelles utilisations sont trouvées.
  • Pose de câble avec drone - Chantier 2Loire Bouygues Construction#1
  • Pose de câble avec drone - Chantier 2Loire Bouygues Construction#2
  • Pose de câble avec drone - Chantier 2Loire Bouygues Construction#3
  • Pose de câble avec drone - Chantier 2Loire Bouygues Construction#4

Drone à tout faire

Chez Bouygues Energies & Services, filiale de Bouygues Construction, le drone permet de vérifier l’état de fermes photovoltaïques, de voies ferrées, d’inspecter les pylônes ou lignes à haute tension, de réaliser des bilans thermiques de bâtiments, de faire des relevés topographiques, ou encore d’assurer des suivis de chantier. Pratique le drone… mais il y a dans notre métier une utilisation peu développée qui gagne à se faire connaître…

A contre-courant !

Pour la pose des câbles haute-tension, habituellement, deux solutions existent : l’utilisation d’un tracteur ou celle d’un hélicoptère. Avec la première, une solution simple, mais quelques contraintes : ça prend du temps, car il faut monter les câbles manuellement à chaque pylône et surtout, cette solution dépend de la topographie du terrain, et des accès, notamment dans le cas d’exploitations agricoles ou de zones protégées.

Pour la deuxième solution, avec l’hélicoptère, c’est rapide, on descend le câble au-dessus de chaque pylône et un monteur le récupère. Par contre, c’est (très) cher, pas du tout écologique, et pas très agréable pour les monteurs, les voisins et les cultures adjacentes.

Alors, l’alternative, c’est le drone ! Facile, pratique, coût moindre, et faible impact écologique (bruit, carburant, souffle, …).

En pratique

Bouygues Energies & Services a été la première à développer l’utilisation de drones pour le déroulage de cablettes en France. En pratique, le drone, télécommandé depuis le sol, survole les pylônes et dépose la cablette  dans la main du monteur posté en haut du pylône. Celui-ci la récupère et la passe dans une poulie spécifique. Et c’est ainsi de pylône en pylône. Ensuite, on tire les cablettes suivantes jusqu’au câble haute-tension final.

Une efficacité sans faille !

 

François-Xavier Lemoine, responsable de l'activité drones

Sur des terrains accidentés où le drone a tout son intérêt, le déroulage au drone est deux à trois fois plus rapide, sans parler de l’aspect protection de l’environnement ! 

François-Xavier Lemoine,
Responsable de l'activité drones chez Bouygues Energies & Services

François-Xavier Lemoine, responsable de l'activité drones