Bouygues Construction remporte un contrat de plus d'un milliard d'euros à Hong Kong

27/08/2013 - Communiqué

Bouygues Construction remporte un contrat de plus d'un milliard d'euros à Hong Kong

Bouygues Construction, à travers ses filiales Dragages Hong Kong et Bouygues Travaux Publics, vient de remporter un contrat de 1,15 milliard d'euros pour la réalisation d'un tunnel routier sous-marin de 4,2 km de long à Hong Kong. Il s'agit du marché de conception-construction le plus important jamais attribué à Hong Kong./p>

Le projet consiste à réaliser un tunnel sous-marin bi-tube, chaque tube comportant deux voies et mesurant  14 mètres de diamètre. Ce tunnel reliera les Nouveaux Territoires, au nord de Hong Kong, à l'île de Lantau, sur laquelle se situe l'aéroport international. Il sera creusé à 50 mètres sous la mer, ce qui constitue un record de profondeur pour Bouygues Construction. Il sera réalisé à l'aide de deux tunneliers, machines foreuses rotatives permettant de creuser et construire l'ouvrage.

Les deux tubes du tunnel seront connectés tous les 100 mètres en 42 points de passage. Les sols seront congelés afin de créer un environnement étanche pour creuser les points de passage.
Le projet nécessitera également de travailler dans un environnement où la pression est élevée (supérieure à  5 bars). Les opérations de maintenance, notamment des têtes de coupe des tunneliers, seront effectuées par des équipes de plongeurs qui séjourneront dans une base-vie hyperbare par cycles de 4 semaines afin d'être prêts à intervenir à tout moment. Ce nouveau mode d'organisation permet d'éviter les décompressions trop fréquentes.

L'opération comprend aussi la construction des deux accès au tunnel d'une longueur de 530 et 670 mètres, réalisés selon la technique de la tranchée couverte.

Ce chantier sera réalisé dans le respect de normes environnementales strictes en matière d'écologie marine, de qualité de l'eau, de nuisances sonores et de gestion des déchets. Les deux bâtiments de ventilation construits au nord et au sud du tunnel, alimentés par de l'énergie éolienne, sont conçus pour atteindre le label BEAM(1) Plus Gold.

Sur ce projet, deux innovations issues de la Recherche & Développement de Bouygues Construction seront utilisées afin de réduire les interventions humaines en conditions hyperbares. « Mobydic », un système de capteurs incorporés dans les mollettes en têtes de tunneliers, permettra de vérifier leur état d'usure et d'établir en temps réel une cartographie des parois rocheuses. « Snake », un bras d'exploration télécommandé équipé d'un jet haute pression, nettoiera et éliminera tout colmatage dans les têtes des tunneliers pour permettre leur inspection.

Les travaux dureront plus de 5 ans (63 mois) pour une livraison prévue fin 2018. Plus de 1 000 collaborateurs seront mobilisés sur ce projet en période de pointe.

« Ce contrat est un événement majeur pour Bouygues Construction qui a remporté en un an les deux plus gros marchés de construction jamais attribués à Hong Kong, après le pont Hong Kong-Zhuhai-Macao. C'est une nouvelle preuve de notre capacité à relever des défis techniques majeurs et à réaliser des projets d'infrastructures toujours plus complexes », déclare Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction.

Bouygues Construction se développe avec dynamisme à Hong Kong. Implantée depuis près de 60 ans, sa filiale Dragages Hong Kong réalise actuellement une part significative des dix grands projets d'infrastructures lancés par le gouvernement depuis 2007. Elle construit depuis 2010 le Cruise Terminal Building, un important terminal de croisières, et deux tunnels ferroviaires qui feront partie de la future ligne de train à grande vitesse reliant Hong Kong à Pékin en 2015. Elle réalise également le premier tronçon du pont maritime entre Hong Kong et les villes de Zhuhai et de Macao.

 

(1) La certification Hong Kong BEAM est un label environnemental décerné par les autorités de Hong Kong.

Inscrivez-vous

Recevez nos communiqués par e-mailRecevez nos communiqués par e-mail