Démarrage du poussage de l’enceinte de confinement de Tchernobyl

14/11/2016 - Communiqué

Démarrage du poussage de l’enceinte de confinement de Tchernobyl

L’un des projets les plus ambitieux de l’histoire du génie civil franchit une étape majeure. Aujourd’hui, l’enceinte de confinement qui viendra recouvrir les déchets radioactifs générés par l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986 commence à être poussée vers sa position finale.
Poussage de l'arche de confinement de Tchernobyl

La nouvelle enceinte de confinement est la plus grande structure terrestre mobile jamais construite. Elle mesure 162 mètres de long, 108 mètres de haut et a une portée de 257 mètres, pour un poids total de 36 000 tonnes équipée. Elle va maintenant être poussée pour venir recouvrir le réacteur n° 4 de Tchernobyl, qui avait été détruit lors de l’accident survenu il y a 30 ans.

L’arche est déplacée au moyen d’un système de glissement spécial composé de 224 vérins hydrauliques qui la déplacent sur 60 cm à chaque poussée. Selon les estimations, les opérations de poussage prendront environ 40 heures, sur une période de 5 jours maximum.

La nouvelle enceinte de confinement a été construite dans une zone dégagée située à proximité du réacteur n° 4 de Tchernobyl, et sera poussée sur 327 mètres pour confiner le réacteur. Elle permettra de sécuriser le site et de démanteler le sarcophage vieillissant tout en assurant la gestion des déchets radioactifs.

Ostap Semerak, ministre ukrainien de l’écologie, a déclaré « Le déplacement de l'arche sur le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl marque la fin du combat mené depuis 30 ans contre les conséquences de l'accident. Le mérite pour la construction de cette structure technologique unique en son genre revient à une équipe d'experts composée d'ingénieurs et d'entrepreneurs. Il s'agit d'une étape historique dans l'amélioration de la sûreté environnementale à travers le monde et dans la zone d'exclusion de Tchernobyl. Cela n'a été possible que grâce à un immense soutien international : 40 pays et bailleurs de fonds ont contribué à cet objectif visant à protéger l'humanité des retombées radioactives. Cette union démontre que la sûreté environnementale est encore aujourd'hui une priorité pour les décideurs politiques à travers le monde. Je pense que la transformation de la zone d'exclusion en zone sûre sera également la preuve que la politique environnementale de l'Ukraine a changé. »

Igor Gramotkin, directeur général de la centrale nucléaire de Tchernobyl, a déclaré : « Pour nous, l’arche ne se résume pas à 36 000 tonnes de métal préfabriqué. Ces 36 000 tonnes représentent notre foi en notre réussite, notre confiance à l’égard de notre site, de notre peuple et de l’Ukraine. »  

Vince Novak, directeur de la sûreté nucléaire la BERD, a ajouté « C’est le couronnement de nombreuses années de dur labeur de la part de l’Ukraine et de la communauté internationale. Ce projet n’aurait pas été possible sans l’appui de plus de 40 pays donateurs qui contribuent au Fonds pour la réalisation d’une enceinte de confinement à Tchernobyl. La nouvelle structure montre ce qu’il est possible de réaliser lorsqu’on travaille de manière conjointe, coordonnée et avec détermination, et lorsque l’on peut compter sur le soutien généreux des actionnaires de la BERD. »   

Nicolas Caille, directeur de projet de NOVARKA, le consortium français regroupant VINCI Construction et Bouygues Construction, a affirmé : « Il s'agit d'un projet unique au service des ambitions des autorités ukrainiennes. Nous sommes par ailleurs extrêmement fiers de ce que nous avons pu accomplir avec nos partenaires. La nouvelle enceinte de confinement montre ce qui est techniquement réalisable. »

L’enceinte de confinement de Tchernobyl a été construite par NOVARKA, un consortium regroupant les entreprises françaises du bâtiment VINCI Construction et Bouygues Construction. Après d’importants travaux préparatoires sur le terrain, la construction a débuté en 2012. En raison de sa taille immense, la structure a dû être construite en deux parties, qui ont pu être levées et assemblées entre novembre 2012 et octobre 2015. La structure en forme d’arche est équipée de gigantesques ponts roulants afin de permettre le futur démantèlement du sarcophage et la gestion des déchets du réacteur n° 4. La nouvelle enceinte de confinement possède une durée de vie de 100 ans et coûtera 1,5 milliard d’euros.

Inscrivez-vous

Recevez nos communiqués par e-mailRecevez nos communiqués par e-mail