Présentation du chantier de construction de la première éolienne en mer en France

11/01/2017 - Dossier de presse

Présentation du chantier de construction de la première éolienne en mer en France

A ce jour, aucune éolienne en mer, ni fixe, ni flottante, n’est installée en France. Le projet porté par Ideol, Centrale Nantes et Bouygues Travaux Publics et baptisé FLOATGEN, nom donné à une éolienne flottante de 2MW, sera la première éolienne en mer en France. Les travaux de construction de la fondation flottante battent aujourd’hui leur plein sur le port de Saint-Nazaire et mèneront à l’installation de l’éolienne au large du Croisic sur le site d’expérimentation en mer SEM-REV avant la fin 2017.
Chantier de construction de la première éolienne en mer

L’innovation à tous les niveaux

Qu’il s’agisse du concept même de fondation flottante en forme d’anneau carré, du site d’essai en mer, du type de béton utilisé pour la construction ou encore du matériau qui équipera les lignes d’ancrage, l’innovation est au cœur de ce projet.

La fondation en béton qui équipe FLOATGEN est issue du concept développé par la start-up française Ideol : un système de fondation flottante en anneau, ouverte en son centre, permettant une stabilité optimisée à moindre coût. FLOATGEN sera la première unité installée en mer de cette technologie, avant l’installation à l’été 2018 d’une unité supplémentaire dans les eaux japonaises.

L’usage du béton comme matériau principal de construction de la fondation flottante Ideol est en soi remarquable et la distingue de solutions flottantes concurrentes, majoritairement en acier. Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction en charge de la construction de la fondation, a ainsi développé une formulation spécifique de béton léger et auto-plaçant pour construire la fondation ainsi que des méthodes de construction innovantes sur trois barges solidarisées.

La plateforme d’essais en mer de Centrale Nantes SEM-REV sur laquelle sera installée l’éolienne est un outil de recherche de dimension internationale qui permet de mettre au point, en conditions réelles et à l’échelle 1, des pilotes ou prototypes de récupération de l’énergie en mer (vent, vagues). Les chercheurs et industriels disposent ainsi des moyens nécessaires aux essais de prototypes avant leur exploitation industrielle.

Enfin, le système d'ancrage innovant composé de 3 lignes doublées d’ancrage ne recoure pas à l’acier mais à une fibre synthétique, le nylon, qui présente d’excellentes qualités de résistance et n’est pas sujette à la corrosion.

Contacts presse

Mathieu Carré

+33 (0)1 30 60 66 39

m.carre@bouygues-construction.com

Jessica Swiderski

+33 (0)1 30 60 28 05

j.swiderski@bouygues-construction.com