Le tribunal de Paris

Bâtiment de bureaux

Le tribunal de Paris

Un projet sans fausse note
  • Vue extérieure du tribunal

    @ Laurent Zylberman

  • Le grand hall

    @ Laurent Zylberman

  • Achèvement du chantier

    @ Laurent Blossier

  • Travaux en cours

    @ Laurent Blossier

  • Début des travaux

    @ Laurent Blossier

Christophe Couvras
Directeur travaux
C'est un projet exceptionnel : c'est le premier immeuble de grande hauteur tertiaire construit à Paris depuis la tour Montparnasse. Sa forme longiligne permettra aux occupants de gagner du temps et du confort.

Contexte

Le nouveau tribunal de Paris a été réalisé afin de réunir en un même lieu l’ensemble des services du tribunal de grande instance de Paris, auparavant répartis sur six sites distincts, ainsi que la totalité des vingt tribunaux d’instance parisiens.  Près de 9 000 personnes accèderont chaque jour au site.

Situé dans la ZAC des Batignolles, il abrite le tribunal de grande instance, le tribunal de police et l’officier du ministère public. Il accueille également tous les tribunaux d’instances d’arrondissements. Le projet est né de la volonté de remédier aux conditions matérielles inadaptées dans lesquelles la justice est rendue à Paris, sur l'Île de la Cité, dans des lieux prestigieux mais dans des espaces contraints, peu fonctionnels et parfois vétustes. 

Vue du ciel
Vue du ciel

Projet

Construit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France dans le cadre d’un partenariat public-privé, l’édifice est le plus grand tribunal d’Europe. Bouygues Energies & Services qui a réalisé des lots de courant faible, de multimédia, de radiocommunication et de sûreté, assurera la maintenance du bâtiment ainsi que certaines prestations de services (nettoyage, sécurité incendie, accueil,…) pendant les 27 ans d’exploitation du contrat de partenariat.

Salle d'audiences
Salle d'audiences

Architecture

Conçu par Renzo Piano, le tribunal comprend trois ensembles : le socle abrite le tribunal ; jouxtant ce dernier, le bastion héberge les espaces de détentions ; et les trois blocs d’espaces administratifs et juridictionnels forment la tour. Le tribunal de Paris a reçu le prix de l’Equerre d’argent 2017.

Vue de nuit
Vue de nuit

Particularité architecturale

Le tribunal a comme particularité  ses “tailles de guêpe” situées aux niveaux 9, 19 et 29, structures en biseau qui “cassent” la verticalité du bâtiment. Des poutres de béton précontraint portent les dix étages supérieurs et reportent le poids vers les noyaux.

La présence de terrasses arborées à ces mêmes étages différencie aussi le tribunal d’une tour ordinaire de bureaux.

Vue de face, les tailles de guêpe
Vue de face, les tailles de guêpe

Capital humain

Jusqu’à 2 200 compagnons, 180 personnes en encadrement et 600 entreprises sous-traitantes auront été à la manœuvre pour réaliser cet ouvrage hors norme. Les équipes ont notamment été confrontées à des challenges techniques tels que l'abaissement de la nappe phréatique, le coulage du radier, le coffrage glissant et la réalisation des tailles de guêpes.

Les équipes travaux
Les équipes travaux

Environnement

Le Tribunal de Paris est un bâtiment à haute performance énergétique, s'inscrivant dans le plan Climat de la ville : 25 % d'énergies renouvelables grâce à des panneaux photovoltaïques, 25 % des eaux pluviales retraitées et une consommation énergétique de 50 kWh/m²/an, soit 25 % de moins que la réglementation. Le tribunal de Paris devient ainsi une nouvelle référence en matière de consommation énergétique pour un immeuble de grande hauteur.

Certifié HQE (Haute Qualité Environnementale) et labellisé BBC (Bâtiment Basse Consommation), sa consommation énergétique est deux fois moins importante que celle des tours de bureaux les plus 

Les terrasses
Les terrasses
En bref
160
mètres de haut
39
niveaux
175 000
m² de surface