Tunnel du Port de Miami

Tunnel

Tunnel du Port de Miami

Un tunnel jumeau

Le premier ouvrage de Bouygues Construction aux Etats-Unis a été livré en 2014 : un double-tunnel percé dans le corail sous le port de Miami, en Floride.

Louis Brais,
directeur projet Bouygues Travaux Publics
« Nous savions que nous aurions de nombreux défis à relever. Le dossier sur les conditions géotechniques a atteint un niveau de préparation très complexe et a nécessité 22 mois d’études. »

Défi

Le tunnel du port de Miami est le premier tunnel autoroutier de grand diamètre jamais réalisé en Floride à l’aide d’un tunnelier (TBM). Complexe, le projet l’est d’abord par sa taille : excavation de deux tunnels routiers sous-marins de 1,2 kilomètre de long en deux fois deux voies, création de quatre portes anti-inondations, élargissement du pont MacArthur de 6 mètres sur 800 mètres et réalisation de l’échangeur de connexion au réseau existant sur le port.

Innovation

Outre la grandeur du chantier, les équipes ont dû faire face à la découverte d’une roche molle et perméable dans le chenal. Elles ont procédé à l’injection dans ce corail poreux d’un mortier spécialement mis au point pour en assurer la stabilité pendant le creusement.

Capital humain

Ce projet, bénéficiant en partie d’un financement fédéral, a fait l’objet d’exigences particulières sur le plan social et l’entreprise a favorisé l’emploi de personnel local, faisant du chantier un lieu cosmopolite. La bonne complémentarité des équipes françaises et américaines sur ce projet a été une des raisons de son succès. Sur le chantier, les différentes qualifications et les cultures multiples – américaine, hispanique et européenne – ont nécessité quelques ajustements pour que toutes les équipes puissent travailler efficacement ensemble. Ainsi, près de 2 000 sessions de formations ont été organisées pour sensibiliser tous les collaborateurs à des sujets tels que la sécurité.

En bref
750
personnes mobilisés en période de pointe
1 260 M
de long pour chaque tube
1 100
forages réalisés