Vélodrome national de Saint-Quentin

Vélodrome national de Saint-Quentin

Une arène sport-spectacle au plus haut niveau

Ecrin du cyclisme sur route de haut niveau, le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines a été pensé comme un équipement multi-usages. Imaginé pour la candidature de Paris aux JO 2012, il connaîtra son heure de gloire avec les JO de 2024. Une réalisation de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

Grégory Baugé,
quadruple champion du monde de vitesse individuelle
« Cette piste, c’est un billard : elle est large et fluide. Sur certaines pistes, on sent des à-coups entre les lignes droites et les virages, mais sur celle-là, rien ! Un vélodrome de ce niveau, on attendait ça depuis longtemps. C’est un vrai plaisir. »

Projet

Le Vélodrome national est un équipement d’excellence. Il a vocation à accueillir l’élite du cyclisme français. Mais il n’en est pas moins ouvert à tous les amateurs de cyclisme, qui peuvent y louer leur équipement et bénéficier d’un encadrement professionnel. Il est équipé pour les plus grandes compétitions internationales. Joyau du vélodrome, la piste est conçue pour battre tous les records. Ses proportions sont uniques : 250 mètres de long sur 8 mètres de large, avec un virage de 8 mètres. Le plus grand au monde. En 2024, ce complexe à vocation olympique connaîtra son apogée, avec l’accueil des épreuves de cyclisme sur piste.

Défi

Construite en bois de Sibérie, la piste du vélodrome nécessite un entretien minutieux. En charge de la maintenance du site pendant 27 ans, Bouygues Énergies & Services veille à ce qu’elle conserve les caractéristiques qui font sa performance. Tous les matins, la température et l’hygrométrie de la salle sont contrôlées. Avant et après chaque course, l’ajustement des cales entre le sol et les poutres de soutènement – mouvants au gré du séchage du bois et des vibrations - est vérifié et corrigé. En cas de chute d’un cycliste pendant une compétition, les échardes sont immédiatement poncées avant réparation ou remplacement des lattes endommagées.

Innovation

Porté par la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, le projet est porteur d’une triple ambition : un vélodrome d’envergure internationale, ouvert et utile aux Quentinois, source de bénéfices pour le contribuable et pour le territoire. À l’écoute des desideratas de son client, Bouygues Construction a élaboré son offre globale de construction-exploitation en intégrant l’ensemble des usages possibles du complexe et les enjeux d’exploitation. Pour cela, maîtrise d’ouvrage et équipes travaux ont co-construit des scénarios d’usages pour éprouver chaque installation. C’est la formule du Partenariat Public-Privé, confié au groupement Vélopolis, qui a été choisie pour assurer un équilibre entre logique de service et progrès économique local. 

Environnement

Autour du Vélodrome, un quartier mixte, intergénérationnel et ouvert sur la nature a émergé. C’est l’idée de mixité qui prévaut dans le déploiement de ce nouveau lieu de vie, porté par Bouygues Bâtiment Ile-de-France et sa filiale Lonkcity (ex Sodéarif) ? Avec 7 000 m² de bureaux neufs et un complexe hôtelier de 180 chambres, le nouveau quartier du Vélodrome contribue à la dynamique du 2e pôle économique de l’ouest parisien. Mais le site intègre aussi quatre résidences totalisant 810 chambres à destination des étudiants, jeunes actifs et chercheurs des universités et laboratoires environnants.

En bref
8 M
de large du virage de la piste, le plus grand du monde
5 000
spectateurs
12
personnes en charge de l'exploitation (vélopolis)