fbpx

Plan BIM 2022 : quel rôle pour les grands du BTP ?

4 minutes de lecture

Récemment lancé par Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, le Plan BIM 2022 veut accélérer le déploiement du BIM. 10 millions d’euros ont été débloqués pour accompagner les acteurs du BTP – notamment les PME. Et pour les majors de la construction, quel rôle à jouer ?

rôle des majors BTP Plan BIM 2022

Novembre 2018, le gouvernement dévoile le Plan BIM 2022. Ce dispositif, qui succède au Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB), affiche un objectif simple et opérationnel. Celui d’accélérer et généraliser le déploiement des processus BIM par les acteurs des projets.

L’enjeu est celui d’une transformation numérique inclusive. Pour créer, rendre accessible et partager la richesse sur l’ensemble de la chaîne d’acteurs et l’ensemble des territoires. Tout en ayant en tête d’autres défis de taille : économiques, de qualité de vie et de transition énergétique. Dix millions d’euros sont débloqués pour mettre en œuvre des actions dédiées.

julien denormandie transition numérique btp fr

Deux grands axes composent le Plan BIM 2022. Tout d’abord, généraliser la demande de BIM dans les commandes, et dans l’ensemble de la construction. Notamment, en fiabilisant les pratiques, et en donnant des définitions claires et équilibrées des attentes et responsabilités de chacun. Et ainsi sécuriser l’ensemble des acteurs.
Et deuxièmement, ce plan vise à déployer le BIM dans les territoires, en soutenant la montée en compétence de tous les professionnels. Pour y arriver, l’objectif est de fournir un écosystème innovant d’outils numériques accessibles. Pour que dans chaque cas, l’acte de construire soit entièrement numérique.

 

Quel rôle pour les majors du BTP ?

« Nous sommes convaincus de l’intérêt du BIM. Nous mettons en œuvre ce processus sur 60% de nos projets. En France tout comme à l’international, explique Christophe Moreau, responsable du déploiement du BIM chez Bouygues Construction. Et ce chiffre continue de progresser. Cet outil est indispensable dans la construction.

En tant que grande entreprise du secteur de la construction, notre rôle pour contribuer aux objectifs du Plan BIM 2022 est double. D’une part sur chacun de nos projets, mettre en œuvre des cas d’usages du BIM. Et ainsi montrer au maître d’ouvrage ou à nos partenaires quelle valeur cela amène. Puis les former aux processus, pour qu’ils gagnent en maturité et deviennent des acteurs d’un vrai BIM collaboratif.
Nos clients aussi avancent sur le sujet. Certains se sont maintenant dotés d’une Charte BIM, et expliquent leurs besoins dans un cahier des charges BIM. Pour ceux qui n’en sont pas là, c’est aussi notre rôle de dialoguer avec eux. Pour comprendre leurs enjeux, et leur proposer des usages qui faciliteront la réussite de leurs projets.

D’autre part, nous ambitionnons plus globalement de participer à la gouvernance et aux actions prévues par le Plan. C’est ce que nous faisons, avec notre organisation professionnelle EGF.BTP, à travers laquelle nous sommes présents au Comité de Pilotage du Plan ainsi qu’au Conseil d’Administration et au Bureau de l’association ADN Construction, qui seconde le gouvernement pour la mise en œuvre de ce Plan.

En parallèle nous avons aussi une autre mission, plus générale : continuer d’innover, car nous en avons les moyens. Et entraîner la filière BTP dans notre sillage. Toujours avec nos partenaires, nous avançons chaque jour pour aller encore plus loin dans les process de partage, d’analyse et de structuration des données. Nous sommes impliqués, directement ou via EGF.BTP, dans plusieurs initiatives d’intérêt général avec d’autres sociétés ou d’autres organisations professionnelles. Toutes concourent à faire progresser la profession dans son ensemble ».