Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine

22/05/2015 - Actualité

Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine

Quelles sont les clés de réussite d’un grand projet ? Une conception architecturale audacieuse, un cahier des charges respecté, une maitrise des coûts et des délais ? Sans minimiser l’importance de certains paramètres, il en est un qui s’avère capital pour tenir la distance et assurer la bonne exécution des travaux : la collaboration entre les différentes parties prenantes. Aujourd’hui, le métier de constructeur implique de considérer chaque projet dans sa globalité, de la conception à l’exploitation, afin de prendre en compte l’ensemble de ses enjeux techniques, environnementaux et sociétaux. Une approche qui favorise la satisfaction du client. Illustration avec la Cité musicale de l’Ile Seguin.
  • Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine
    Perspective de la Cité musicale ©Shigeru Ban architectes
  • Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine
    La grande salle, dédiée aux musiques actuelles, pourra proposer 6 spectacles différents en 48 heures. ©Shigeru Ban
  • Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine
    La Cité musicale sort de terre sur l'Ile Seguin ©Laurent Blossier
  • Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine
    ©Laurent Blossier
  • Cité musicale de l’Ile Seguin : l’expertise sur toute la chaine
    ©Laurent Blossier

Un projet multidisciplinaire

L’ouvrage qui commence à sortir de terre sur l’ancien site des usines Renault suscite déjà la curiosité car il est, à bien des égards, unique en son genre. Ce nouvel équipement culturel voulu par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine et conçu par l’architecte Shigeru Ban, regroupera une grande salle modulable pouvant accueillir 6 000 personnes et jusqu’à trois spectacles différents dans la même journée, un auditorium de 1 100 places dédié à la musique classique, un centre de formation et des studios d’enregistrement. L’ambition affichée de ses créateurs ? En faire un lieu de référence pour la Musique.

Saluée par les professionnels lors du MIPIM 2015 où elle s’est vu décerner le prix du « Meilleur projet futur», la Cité musicale est fondée sur deux principes : l’ouverture et la mixité. Un positionnement inscrit dans chaque trait de son architecture et qui dicte au quotidien le travail des équipes mobilisées sur le projet. A la manœuvre, le groupement Tempo composé de Bouygues Bâtiment Ile-de-France pour la conception-réalisation, Sodexo pour l’entretien-maintenance et STS Evénements pour l’exploitation artistique (filiale de Sodexo et du groupe TF1). Autant de partenaires experts dans leurs domaines qui se sont rassemblés pour répondre au mieux aux attentes du client.

 

« Le plus gros défi dans la réalisation de ce projet est de faire fonctionner une équipe nombreuse et très variée, faite de l’association de différents talents, parfois très éloignés de la construction. Notre réponse sur le volet exploitation a, par exemple, été longue à être mise en œuvre mais elle fonctionne très bien […]. La Cité musicale est, à bien des égards, un projet laboratoire d’un nouveau modèle de développement des synergies au niveau du groupe Bouygues. »

Cyrille Gassian, Directeur projet chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France, mandataire du groupement Tempo

 

L’exploitation au cœur de la conception

Autre particularité qui fera sans doute la différence lors de l’ouverture : l’exploitant a été impliqué dès la phase d’appel d’offre. Ce qui est monnaie courante sur les chantiers de rénovation revêt ici un caractère exceptionnel que souligne Jean-François Richard, le directeur général de STS Evénements : « L’effort de Bouygues Construction et du Conseil départemental de nous impliquer sur tous les aspects de l’exploitation est une première pour une construction de cette envergure. Nous avons participé à une dizaine de réunions avec les architectes et nous sommes systématiquement sollicités sur la partie construction avec Bouygues Construction et maintenance avec Sodexo pour valider des éléments précis du complexe que nous devrons gérer directement lors de l’ouverture. Un exemple significatif : nous avons rectifié la structure des loges de la grande salle qui ne nous semblait pas adaptée au niveau d’accueil que nous souhaitons pour les artistes et nous avons fait évoluer le confort d’assise pour assurer une meilleure expérience au public et en optimiser la maintenance. Nous travaillons vraiment main dans la main pour être dignes de la philosophie d’excellence du lieu et en faire une référence mondiale. »

L’heure étant à la structuration des conditions d’accès aux différents espaces, la programmation n’est pour le moment pas dévoilée. Elle devra néanmoins répondre à un cahier des charges très précis : mélanger les genres et déplacer les frontières traditionnelles des salles de spectacles afin de rassembler toutes les musiques et toutes les expressions musicales. Selon le souhait du client, la Cité musicale a été conçue comme un lieu de liberté d’expression et de création artistique, ouvert à tous, à la fois dans ses espaces intérieurs – les salles et les studios seront ainsi accessibles au plus grand nombre – et extérieurs – 2 000 m² de commerces complètent le site. Un futur espace de vie et de sortie pour lequel le meilleur des expertises a été rassemblé.