Innovation : 1er tunnelier à densité variable à Hong Kong

26/08/2016 - Actualité

Innovation : 1er tunnelier à densité variable à Hong Kong

La réalisation des travaux de construction des tunnels Est et Ouest destinés à équiper l'extension de la ligne de métro Shatin to Central Link, sur l’île de Hong Kong, ont commencé en mars 2016. C’est à l'aide du premier tunnelier à densité variable à Hong Kong, inauguré le 19 août 2016 dernier, que Dragages HK et Bouygues Travaux Publics, filiales de Bouygues Construction, vont effectuer le creusement sous les quartiers les plus animés de la ville.
  • tunnelier

Le projet

Ces deux tunnels font partie des grands projets d’infrastructure en cours dans la ville de Hong Hong. Ils assureront la liaison entre des sites touristiques et le quartier d’affaires. Les deux tunnels Est, d’une longueur d’environ 540 m chacun, relieront le bâtiment de ventilation et la nouvelle Station Exhibition de la ligne Shatin to Central Link. Les deux tunnels Ouest, d’une longueur d’environ 450 m chacun, seront creusés entre l’issue de secours du Fenwick Pier et la station Admiralty existante. Bouygues Construction réalisera également le bâtiment de ventilation associé à ces ouvrages.

A terme, la ligne Shatin to Central Link, d’une longueur de 17 km, est destinée à améliorer l’ensemble du réseau ferroviaire de Hong Kong en reliant différentes lignes existantes. En service, elle permettra de fluidifier le trafic routier, réduisant ainsi de 40 % le temps de trajet entre les nouveaux territoires et le centre-ville.

Un sol complexe

Pour répondre aux conditions géologiques complexes du site, Bouygues Construction, va utiliser le premier tunnelier à densité variable à Hong Kong. Celui-ci permettra de traverser des terrains peu profonds et d’ajuster la densité des matériaux au front pour s’adapter aux problèmes d’hétérogénéité des terrains en place et des faibles couvertures.

« Bouygues Travaux Publics s’est hissée au rang de référence mondiale en matière de travaux souterrains au fil de projets techniquement complexes, en s’adaptant aux géologies les plus variées. Ce contrat est une nouvelle preuve de notre capacité à relever des défis techniques et à réaliser des projets d’infrastructures de grande envergure » a déclaré Philippe Bonnave, directeur général délégué de Bouygues Construction, dans un communiqué.

Un expert

Bouygues Construction poursuit sa forte dynamique de développement dans la région de Hong Kong. Sa filiale Dragages Hong Kong y a livré le Cruise Terminal Building en 2013 et réalise actuellement deux tunnels ferroviaires pour la ligne à grande vitesse qui reliera Hong Kong aux 16 000 km du réseau national à grande vitesse, ainsi que le premier tronçon du pont maritime entre Hong Kong et les villes de Zhuhai et de Macao. Elle a également remporté en 2013 la construction d’un tunnel routier sous-marin de 4,2 km de long reliant les Nouveaux Territoires à l’île de Lantau (aéroport international).