Bouygues Construction signe le contrat du futur Palais de Justice de Paris

14/02/2012 - Communiqué

Bouygues Construction signe le contrat du futur Palais de Justice de Paris

La société projet Arelia (1) vient de signer avec l'Etablissement Public du Palais de Justice de Paris, agissant au nom et pour le compte de l'Etat, le contrat pour le financement, la conception, la construction, l'entretien et la maintenance pendant 27 ans du futur Palais de Justice de la Ville de Paris.

Dans le cadre de ce contrat, Bouygues Bâtiment Ile-de-France assurera la conception et la construction pour un montant total de 575 millions d'euros. Exprimm, filiale d'ETDE (pôle Energies & Services de Bouygues Construction) assurera les prestations d'exploitation et de maintenance du bâtiment pour un montant de 12,8 millions d'euros par an (2).

Le futur Palais de Justice de Paris regroupera les cinq sites actuellement dispersés dans Paris. Situé dans la ZAC des Batignolles, il abritera le tribunal de grande instance, le tribunal de police et l'officier du ministère public. Il accueillera également tous les tribunaux d'instances d'arrondissements. Au total, ce palais de justice pourra accueillir plus de 8 000 personnes par jour.

Conçu par l'architecte Renzo Piano (agence Renzo Piano Building Workshop), le projet comprend la réalisation d'un bâtiment de 160 m de hauteur composé d'éléments fonctionnels distincts qui développent plus d'un hectare de terrasses arborées en plein ciel de Paris et d'un socle abritant plus de 90 salles d'audiences. Le futur Palais de Justice de Paris sera en liaison immédiate avec le grand parc urbain Martin Luther King et la Porte de Clichy, à proximité des transports en commun desservant le site.

L'inertie thermique du bâtiment, le recours à la ventilation naturelle, les terrasses arborées, l'intégration de panneaux photovoltaïques à la façade et la récupération des eaux pluviales sont quelques-unes des solutions environnementales mises en œuvre dans cette architecture bioclimatique.

Le futur Palais de Justice de Paris devient ainsi une nouvelle référence en matière de consommation énergétique pour un immeuble de grande hauteur.

Les travaux, qui devraient démarrer à l'été 2013, dureront 3 ans et demi.

 

 

(1) Les actionnaires de la société projet Arelia sont les investisseurs financiers Lloyds, DIF et SEIEF, ainsi que Bouygues Bâtiment Ile-de-France et Exprimm, toutes deux filiales de Bouygues Construction. La conception est assurée par Renzo Piano (agence Renzo Piano Building Workshop), les bureaux d'études techniques Setec Bâtiment, Setec TPI, RFR et Berim.

(2) L'exploitation/maintenance recouvre les prestations de maintenance préventive, les travaux de gros entretien et de renouvellement, le nettoyage, la sécurité incendie, l'accueil et la gestion des espaces verts pendant 27 ans.

Inscrivez-vous

Recevez nos communiqués par e-mailRecevez nos communiqués par e-mail