fbpx

3 questions à Grégory Besson Moreau, fondateur d’Energie IP

3 minutes de lecture

Lauréat du concours innovation de Bouygues Construction, Energie IP repense le monde de la gestion technique du bâtiment en proposant une technologie ouverte et sécurisée à partir d’un câble Ethernet. Fondée en 2015, elle vient de s’associer à Nexity pour réaliser une opération de bureaux à Saint-Ouen.

Comment est né le projet puis la société Energie IP ?

Energie IP c’est avant tout une histoire d’innovation, d’agilité et d’envie ! Tout a commencé lors d’une expérience réalisée en 2013 en collaboration avec Bouygues Construction. Nous testions un système américain PoE (Power Over Ethernet) dédié à l’éclairage de bureaux en France. Cette entreprise n’a finalement pas aboutie mais m’a permis d’identifier une opportunité de développement en concevant une véritable solution intelligente, connectée, intégrée, sécurisée, complète et économique.

Ce système, totalement innovant y compris pour sa méthode de câblage, permet à partir d’un câble Ethernet d’alimenter et de communiquer avec les équipements de bureaux comme les éclairages, stores et aussi la climatisation. Cette solution clé en main (les produits, l’installation, et la mise en œuvre), s’adresse principalement au marché de l’immobilier tertiaire (bureaux), marché que je connais bien ayant passé plusieurs années en bureaux d’études.

Comment Bouygues Construction vous a accompagné pour développer votre projet ?

Bouygues Construction a été un partenaire clé dans la réussite d’Energie IP. Notre collaboration a débuté lors de la première édition Matching-up début 2016, le programme d’Open Innovation du Groupe.

Nous avons été accompagné par une équipe resserrée (Isabelle Grillaud, Responsable R&D Innovation de Bouygues Bâtiment Ile-De-France – Construction privée et marraine de notre start-up Matching-up, Didier Audoin, Responsable ingénierie de Bouygues Batiment Ile-De-France – Construction privée et Julien Bourcerie, Innovation Acceleration manager à la direction innovation et développement durable de Bouygues Construction) en particulier pour tester en pilote la solution dans les bureaux de Studio Iena, le cabinet d’architecture intérieur de Bouygues Bâtiment Ile-de-France à Paris depuis 2016.

Quelles sont les prochaines étapes de croissance ?

Nous avons réalisé une première levée de fond en 2017 auprès de Demeter pour un montant d’un million d’Euros. Cette opération a permis à Energie IP de constituer une équipe, lancer la commercialisation de l’offre et s’investir dans le développement commercial de la solution de promoteurs et de bureaux d’études.

Il est désormais très important de concentrer nos efforts sur la réussite de notre premier projet à Saint-Ouen qui sera la vitrine du PoE pour Energie IP et Bouygues Construction.

En parallèle, parce que l’innovation n’attend pas et le marché du PoE est en croissance, nous avons lancé de nouveaux projets de développement pour compléter l’offre. Par exemple, notre système étant entièrement en courant continu, des interactions avec les sources de production d’énergie photovoltaïque sont en cours d’étude. A suivre …