fbpx

L’interview du mois : Franck Moine, CEO de Winnovation

4 minutes de lecture

Franck Moine, CEO de Winnovation, nous présente cette structure de veille du Groupe Bouygues

l'interview shared innovation

Winnovation est une structure de veille du Groupe Bouygues. Pouvez-vous m’en dire plus sur son histoire et ses missions ?

Winnovation est une filiale du groupe Bouygues Telecom créée dans les années 2000. Avec l’arrivée de la 3G et de toutes les ruptures qui pouvaient en découler, Bouygues Telecom avait souhaité se doter d’une cellule de veille aux Etats-Unis pour être au plus proche des innovations.

Basée à San José en Californie à l’époque, certaines études avaient été réalisées pour le compte de TF1. S’en est suivi une volonté d’élargir cette cellule de veille aux autres métiers du groupe.

Colas d’abord, puis Bouygues Construction et Bouygues Immobilier plus récemment ont signé avec nous des contrats cadres.

Notre activité de veille se traduit par trois grands types de missions :
• Réaliser des études de veille sur certaines innovations, ce qui implique de bien comprendre les besoins des différents métiers du groupe et surtout d’échanger régulièrement avec différents collaborateurs.
• Réaliser des learning expeditions, des délégations aux Etats-Unis sur des sujets précis. Il peut s’agir de sujets transverses au Groupe, comme sur la DSI, les ressources humaines ou la Smart City, ou de sujets métiers comme la construction modulaire par exemple.
• Organiser des mises en relation avec des startups. La collaboration opérationnelle avec celles-ci n’est pas toujours facile : la différence de taille entre les structures, la temporalité des projets, l’éloignement géographique ou la différence de langue et de culture sont des freins à lever. Pour certains sujets où il y a une vraie adéquation entre le besoin opérationnel et la startup, la mise en relation est très fructueuse. Cela permet aussi de challenger nos propres solutions techniques et de nous mettre à jour sur les nouvelles technologies.

interview-franck-moine

A présent basés à San Francisco, pouvez-vous me décrire quelques projets ou collaborations initiés par Winnovation ?

L’intelligence artificielle et la reconnaissance d’images est aussi une compétence très poussée aux Etats-Unis. Bouygues Construction lance une expérimentation sur une solution d’analyse d’images de chantier pour identifier les risques et prévoir les potentiels accidents.

Une autre collaboration va démarrer avec la startup Kenzen qui permet de détecter le niveau d’hydratation des compagnons, ce qui est assez recherché dans les pays chauds, comme au Maroc en période de ramadan par exemple.

Au-delà des collaborations très précises avec certaines startups, nous pouvons également être en relation ouverte avec des acteurs plus gros et moins accessibles depuis l’Europe comme Katerra, qui entend révolutionner le BTP. Cela nous permet de suivre leurs évolutions au plus proche, leurs investissements ou leurs partenariats.

Les ruptures technologiques peuvent changer les marchés et l’organisation des compétences dans le monde. Par exemple, une startup qui propose une compression sans perte de scan 3D dans le cloud pourrait permettre la délocalisation des architectes. Le rôle de Winnovation est aussi de d’identifier les jeux d’acteurs et de déceler et d’anticiper ces grandes mutations, qu’elles représentent des opportunités ou des risques pour nos activités.

 

Comment s’organise la collaboration avec les différents métiers du groupe et notamment avec Bouygues Construction ?

Nous sommes une équipe de quatre personnes, avec Franck Moine CEO, Hédi Calabrese pour les métiers de la construction, Clément Anthonioz-Blanc pour les médias et les télécoms et Adrien Chaussinand pour l’immobilier à Boston.

En moyenne une learning expedition est organisée mensuellement, et des études très précises sont produites sur des besoins spécifiques qui sont remontés à nos référents dans les différents métiers.

Nous sommes également en partenariat avec deux grandes universités américaines :
• le MIT, où nous avons accès aux différents laboratoires, chercheurs et entreprises qui en sortent.
• Stanford, où nous sommes partenaires d’un laboratoire de recherche dédié à la construction avec beaucoup d’autres industriels. Un projet est d’ailleurs en train d’être mené avec la Chaire de Centrale Lille.
Venez nous suivre sur LinkedIn ! https://www.linkedin.com/company/winnovation/