fbpx

L’interview du mois : Stéphane Allaire, président d’Objenious

4 minutes de lecture

Stéphane Allaire, président d’Objenious, nous présente les activités, le positionnement et la technologie de cette startup de Bouygues Telecom.

l'interview shared innovation

Quelle est l’histoire d’Objenious, comment a-t-elle été créée et dans quel but ?

Objenious a été créé en 2016 par Bouygues Telecom. L’Internet des objets (ou IoT pour Internet of Things) est une vraie révolution dans le monde : cette technologie va modifier le rapport humain aux objets. Une révolution industrielle qui commence par le monde des entreprises et Bouygues Telecom souhaitait adresser ce marché. Pour se faire, il n’a pas été décidé de créer une unité business à part entière, mais plutôt de créer une startup, petite structure autonome permettant d’apporter l’agilité et la créativité nécessaires à un marché en évolution constante. Objenious s’appelle Objenious by Bouygues Telecom, car il était important de garder l’attachement au groupe, notamment pour son renom et son appui dans le déploiement du réseau spécifique à nos objets connectés tout en gardant l’indépendance de la structure.

Objenious a donc été créée dans le but d’adresser le marché de l’IoT en apportant des réponses concrètes et pérennes aux clients. Une réflexion avait déjà été initiée sur le réseau LoRa® devenu un standard mondial. Objenious propose aujourd’hui un réseau, une plateforme IoT et des services adaptés répondant aux différents besoins tels que la maintenance prédictive, le contrôle énergétique, ou encore la logistique. Début 2016, le réseau a été déployé grâce aux antennes installées par Bouygues Telecom. Ce réseau couvre aujourd’hui plus de 95% de la population française. Nous sommes une petite entreprise de trente collaborateurs qui appartient complètement à Bouygues Telecom mais qui reste indépendante.

L’interview Stéphane Allaire

Pouvez-vous nous présenter la technologie que vous utilisez et comment vous l’avez développée ?

La technologie utilisée s’appelle LPWAN (Low power wide area network), contrairement aux réseaux mobiles comme la 3G ou la 4G qui permettent de transporter de grandes quantités d’informations, la technologie de modulation de fréquence LPWAN ne peut faire circuler que des petits paquets de données. En revanche elle est beaucoup moins énergivore. Le fait que cette technologie consomme très peu d’énergie nous permet d’avoir des objets connectés au réseau sans nécessité de recharger la batterie pendant plus de 10 ans. Cela ouvre une multitude de possibilités. De plus, cette technologie permet de localiser les objets sans GPS.

Une fois que le réseau a été mis en place, il nous a fallu rechercher des objets, et plus que des objets, il nous a fallu trouver des cas d’usages pertinents pour nos clients.

Un catalogue d’objets a été créé en collaboration avec nos partenaires et fournisseurs. Ces objets intègrent une partie « capteur » (capteurs de température, d’hygrométrie, de vibrations, etc.) et une partie radio. Les données collectées, qu’elles viennent du capteur ou de la géolocalisation par exemple, sont ensuite communiquées à travers le réseau.

Vient donc naturellement la dernière brique : le management des objets et des données qu’ils émettent. Pour cela, nous avons développé la plateforme SPOT dans cet objectif, elle permet de gérer à la fois l’objet, sa géolocalisation, et la donnée collectée.
A partir de cette donnée collectée, une diversité de cas d’usages et d’applications s’offre à nous : gestion de l’énergie, logistique, smart city (compteurs d’eau, vélos en libre-service…), etc.

Une fois le réseau et la plateforme de gestion déployés, nous avons convaincu nos clients.
Objenious a un positionnement bien particulier : nous nous plaçons comme facilitateur d’innovations en donnant la parole à des objets qui ne le pouvaient pas avant, c’est une vraie révolution qui va changer nos vies. Nous apportons la technologie pour co-innover avec nos clients afin de concevoir leurs solutions. Nous avons une stratégie totalement ouverte et une structure indépendante qui nous permet de s’adapter aux besoins de nos clients.

En deux ans, nous avons conquis une centaine de clients, parmi eux : Carrefour, Sncf, Sanef, Somfy, Colas, Bouygues Construction, Bouygues Telecom, Storengy filiale d’Engie, Arteria filiale de RTE, Renault et Airbus.

Pouvez-vous me donner quelques exemples d’applications mis en place chez vos clients ?

Pour chaque exemple, nous retrouvons la même procédure : le client nous présente ses problématiques, nous trouvons ensuite ensemble les solutions qui y répondront grâce à notre technologie et nos objets. Pour Carrefour, leur problématique était la perte de leurs « rolls » en magasin.

L’interview Stéphane Allaire txt

Ces chariots sont utilisés lors des livraisons des différents magasins. Nous les avons transformés en objets connectés et avons développé une carte permettant de les géo localiser simplement par magasin. Dans le cadre de ce projet avec Carrefour, Objenious propose l’accompagnement suivant :
• La conception et le choix du capteur
• La connectivité au travers de son réseau LoRa
• La collecte, l’hébergement et la mise à disposition d’une plateforme de traitement et de visualisation des données
Avec la Sanef, nous avons travaillé sur huit différents cas d’usages. Par exemple, des capteurs sur les barrières d’autoroutes peuvent détecter des sorties de route grâce aux chocs. Une autre application a été imaginée sur les aires de repos avec des détecteurs de taux de remplissage des cuves à eau, ou encore des capteurs sur la route pour détecter le gel.
Nous travaillons avec la Sncf pour détecter les escalators en panne et faire de la maintenance prédictive.

Pour Bouygues Construction nous avons deux exemples significatifs :
• Les armoires connectées des chantiers pour prévenir des disjonctions
• Le traçage des déblais du Grand Paris, voir le lien de la vidéo UBYSOL : https://www.youtube.com/watch?v=YX3sI9xnZG8

Quelles perspectives envisagez-vous pour l’avenir ?

Après avoir déployé le réseau LoRa®, nous travaillons à le rendre encore plus robuste et intelligent tout en préparant la multiconnectivité (gestion de données d’objets via différentes technologies de connectivité). Aujourd’hui le prix de notre solution varie entre 1€ / mois à 1€ / an par objet, le gain pour nous se fait sur le volume.

D’autre part, nous devons démontrer à nos clients notre agilité et notre capacité d’innovation, c’est ainsi que nous savons très vite adapter nos offres à leur besoin avec par exemple la : « couverture on demand » qui permet à nos clients d’installer des antennes où ils le souhaitent et même à l’international. Ou encore avec la TDOA qui permet de géolocaliser un objet sans l’usage du GPS. Toutes ces solutions permettront de fidéliser nos clients et monter dans la valeur des services !

Pour l’instant, nous souhaitons aussi conserver la taille de notre structure car cela nous permet de garder notre grande agilité, d’autant plus que notre réseau est vendu indirectement par nos partenaires.
Facilitateur d’innovations, nous souhaitons aller à la conquête de nouveaux marchés, avec la particularité de nous concentrer sur les usages et les métiers de nos clients. L’open innovation et la satisfaction client sont nos maîtres-mots. Par exemple, dès la création de l’entreprise, nous avons indexé la rémunération de tous les collaborateurs à hauteur de 10% sur notre NPS (Net Promoter Score) qui mesure la satisfaction de nos clients. Notre souci principal est de les rendre heureux !