Nouveau ministère de la Défense à Balard

Nouveau ministère de la Défense à Balard :

Un site inédit sous haute sécurité

France
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Ministère de la Défense à Balard
  • Décidé dans un contexte de réorganisation du ministère de la défense, le projet Balard
    a pour objectif de créer un ministère plus efficace en regroupant sur un site unique
    la fonction ministérielle, le haut commandement militaire, les états-majors
    des 3 armées ainsi que la plupart des directions de l’administration centrale.

    En 2011, l’État a confié au groupement Opale-Défense, conduit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France et intégrant notamment Bouygues Energies & Services,
    le contrat de Partenariat Public-Privé pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance du ministère pendant 30 ans.

  •  

    «Tous les acteurs sur le même site»

    Le contrat de partenariat public-privé est un modèle pour la maîtrise de la dépense publique et la modernisation des équipements. Tous les acteurs vont se retrouver sur le même site, avec des conditions de travail optimales et une incitation à l'action en commun très forte.

    Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, dans son discours de la pose
    du drapeau en janvier 2014

     

     

  • Le complexe de Balard a été conçu par le groupement pour un usage optimal,
    assorti d’une garantie de performance énergétique constante pendant toute la durée du contrat.
    Le site du ministère a ainsi été conçu comme un véritable écosystème à haute performance environnementale : ses besoins énergétiques (chauffage, ventilation, eau chaude…) seront divisés par deux par rapport à un bâtiment passif et sa consommation énergétique sera divisée par trois par rapport à la RT 2012 pour atteindre un niveau HQE sur les bâtiments neufs.
    En phase d’exploitation, la performance sera contrôlée par Bouygues Energies & Services à l’aide de l’outil Hypervision et les utilisateurs seront initiés à la bonne utilisation de leurs équipements.

  • Pour respecter le planning serré et face à la complexité du projet, Bouygues Construction a déployé une ingénierie hors du commun, justifiant une mobilisation sans équivalent des expertises en phase de conception
    et de préparation du chantier.
    Pour gagner du temps, le cycle des travaux
    a également été lancé en superstructure conjointement aux travaux d’infrastructure effectués sous l’épaisse dalle en béton réalisée en priorité au niveau zéro. Deux chantiers ont ainsi été menés en top and down.
    Pour répondre aux normes de construction très strictes des bâtiments occupés par la défense, les équipes ont emprunté les techniques du génie civil afin de concevoir des ouvrages résistants, comportant deux à trois fois plus d’armatures métalliques que des immeubles classiques.

  1. 1
    Contexte
  2. 2
    Témoignage
  3. 3
    Ambitions
  4. 4
    Innovation
  5. 5
    Vidéo
  1. 1
    Contexte
  2. 2
    Témoignage
  3. 3
    Ambitions
  4. 4
    Innovation
  5. 5
    Vidéo
  • Décidé dans un contexte de réorganisation du ministère de la défense, le projet Balard
    a pour objectif de créer un ministère plus efficace en regroupant sur un site unique
    la fonction ministérielle, le haut commandement militaire, les états-majors
    des 3 armées ainsi que la plupart des directions de l’administration centrale.

    En 2011, l’État a confié au groupement Opale-Défense, conduit par Bouygues Bâtiment Ile-de-France et intégrant notamment Bouygues Energies & Services,
    le contrat de Partenariat Public-Privé pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance du ministère pendant 30 ans.

  •  

    «Tous les acteurs sur le même site»

    Le contrat de partenariat public-privé est un modèle pour la maîtrise de la dépense publique et la modernisation des équipements. Tous les acteurs vont se retrouver sur le même site, avec des conditions de travail optimales et une incitation à l'action en commun très forte.

    Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense, dans son discours de la pose
    du drapeau en janvier 2014

     

     

  • Le complexe de Balard a été conçu par le groupement pour un usage optimal,
    assorti d’une garantie de performance énergétique constante pendant toute la durée du contrat.
    Le site du ministère a ainsi été conçu comme un véritable écosystème à haute performance environnementale : ses besoins énergétiques (chauffage, ventilation, eau chaude…) seront divisés par deux par rapport à un bâtiment passif et sa consommation énergétique sera divisée par trois par rapport à la RT 2012 pour atteindre un niveau HQE sur les bâtiments neufs.
    En phase d’exploitation, la performance sera contrôlée par Bouygues Energies & Services à l’aide de l’outil Hypervision et les utilisateurs seront initiés à la bonne utilisation de leurs équipements.

  • Pour respecter le planning serré et face à la complexité du projet, Bouygues Construction a déployé une ingénierie hors du commun, justifiant une mobilisation sans équivalent des expertises en phase de conception
    et de préparation du chantier.
    Pour gagner du temps, le cycle des travaux
    a également été lancé en superstructure conjointement aux travaux d’infrastructure effectués sous l’épaisse dalle en béton réalisée en priorité au niveau zéro. Deux chantiers ont ainsi été menés en top and down.
    Pour répondre aux normes de construction très strictes des bâtiments occupés par la défense, les équipes ont emprunté les techniques du génie civil afin de concevoir des ouvrages résistants, comportant deux à trois fois plus d’armatures métalliques que des immeubles classiques.

Nouveau ministère de la Défense à BalardUn défi urbanistique et architectural

Hors norme, le projet Balard l’est avant tout par sa taille. Sur le site de 16,5 hectares en bordure du périphérique, ce ne sont pas moins de trois chantiers qui ont réalisés en parallèle :

  • au centre, sur la parcelle Ouest, s’étend le nouveau bâtiment du ministère avec son cœur névralgique connecté en étoile à des bâtiments concentriques ;
  • sur la parcelle Est, l’ancienne Cité de l’Air est entièrement reconfigurée et ouverte sur un vaste parc dévolu aux piétons ;
  • sur la corne Ouest se développe un programme immobilier locatif de bureaux réalisé par notre filiale Sodéarif et Icade, pour le compte d’un fond d’investissements géré par Axa Real Estate.

A terme, près de 9 300 personnes, civils et militaires, travailleront sur les deux premières parcelles, dans le nouveau quartier général. Les trois agences d’architectes en charge de la conception des bâtiments neufs et rénovés ont coordonné leur travail pour assurer la cohérence architecturale du projet.
Une coordination qui se retrouve également entre les différents exploitants du site. Parmi eux, Thales Communications & Security qui se charge de la conception de l’exploitation et de la maintenance des systèmes d’information et de communication, ainsi que des systèmes de sûreté du site ; Dalkia qui met à disposition une production énergétique diversifiée avec le recours à de systèmes de géothermie et de récupération d’énergie ou encore Sodexo qui y exerce 15 métiers, allant de l’accueil au traitement des déchets en passant par la restauration de 7 300 personnes par jour. Plus qu'un bâtiment, c'est un système complet, « clés en main », qui est mis à disposition du Ministère.

Nouveau ministère de la Défense à BalardLa maîtrise de l’énergie

Conçu pour être exemplaire sur le plan environnemental, le nouveau ministère accueillera son personnel dans des locaux modernes et économes en énergie. Le bâtiment principal a ainsi été imaginé par l'architecte Nicolas Michelin comme un écosystème complet, quasi autonome, une « machine naturelle » capable de puiser ses ressources dans son environnement. Visant une certification HQE, le site présente de nombreuses innovations : sa large toiture photovoltaïque de plus de 4 000 m² produira 10kWhep/m²/an, 90 % des besoins annuels de froid seront assurés par des échanges avec la nappe phréatique, et 80 % des besoins en chauffage, climatisation et eau chaude seront fournis de manière passive via un système de production sophistiqué. Avec un niveau d’engagement conforme au plan climat de la Ville de Paris, Balard est également le plus grand Contrat de Performance Énergétique de France.

Nouveau ministère de la Défense à BalardUn site ouvert sur son environnement

Outre la création de bureaux, la construction comprend trois crèches de 60 berceaux chacune, une piscine et un centre médical. La parcelle Ouest est innervée par une voie nouvelle, inscrite au Plan d’Urbanisme de Paris, potentielle future liaison verte du quartier avec la ville voisine d’Issy-les-Moulineaux. Les circulations piétonnes du parc de la Corne Ouest offriront aux utilisateurs et aux riverains des lieux de détente. Et le programme immobilier locatif, composé de quatre immeubles ouverts sur un cheminement vert et public, participera activement au désenclavement du site de Balard et à la dynamisation de la vie économique et sociale du quartier.

En brefNouveau ministère de la Défense à Balard